Blaireau européen

Meles meles (Linnaeus, 1758)

Classe : Mammalia Ordre : Carnivora Famille : Mustelidae Genre : Meles

  • 723
    observations

  • 18
    communes

  • 30
    observateurs

  • Première observation
    2001

  • Dernière observation
    2024
Agent Rnnhcj - Agent Rnnhcj - Blanchet Rémi - Cadier Guillaume - Cargnelutti Tony - Chamarat Labidoire Guy - Chamarat Labidoire Noëlle - Cholet Jérémie - Clavel Cyrille - Cretin Sylvain - Crouzier Pierre - Desbrosses Samuel - Dubois Lydie - Dubois Pascal - Foxonet Hugo - Jacques Gilliéron - Joudrier Patrick - Marsaud Louis - Massonnet/desmoulins - Massonnet/thierry - Molinier Laure - Molinier Vincent - Moulinier Simon - Nivet-mazerolles Valentin - Perillat Camille - Piot Bram - Schloesser Daphné - Tony Cargnelutti - Tornier Vivien - Tournier Hervé

Informations sur l'espèce

Le blaireau est le plus gros mustélidé d’Europe. Trapu et court sur pattes, il se distingue à sa tête blanche barrée de deux bandes noires, du museau jusqu’aux oreilles. Le reste du corps est gris, devenant noir sous le ventre et les pattes. Il occupe des milieux très variés mais préfère les forêts de feuillus. De mœurs nocturnes, il parcourt son territoire dès le crépuscule, à la recherche d’une nourriture diversifiée car l’animal est omnivore.

Source : Parc national des Ecrins

Le blaireau n’est pas un hibernant même s’il dort davantage à la morte saison. Lorsque le sol est enneigé, il est d’ailleurs possible d’observer ses empreintes caractéristiques de plantigrade.

Source : Parc national des Ecrins

Forêts d'adret | Forêts d'ubac | Friches et broussailles | Haies et talus | Lisières et clairières | Parcs et jardins | Ripisylves | Vergers et vignes
Eurasiatique
Meles alba | Meles arcalus | Meles britannicus | Meles caninus | Meles communis | Meles danicus | Meles europaeus | Meles marianensis | Meles taxus Boddaert, 1785 | Meles typicus | Meles vulgaris | Ursus meles Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles